Mardi 8 septembre, le groupe EFINOR, à travers son Président Fabrice Lepotier, a accueilli une délégation en présence de Virginijus Sinkevicius, commissaire européen à l’environnement, aux océans et à la pêche. Cette visite avait pour objectif principal de présenter le projet porté par Normandie Hydroliennes, dont EFINOR est partie prenante. Cet échange s’est déroulé à bord du crew boat l’OSE ANITA 4, réalisé au sein duchantier naval EFINOR ALLAIS. Il est la parfaite illustration de l’un des savoir-faire du groupe, au service du monde maritime.

Normandie Hydroliennes, ainsi composée de Normandie Participations, le turbinier écossais Simec Atlantis Energy et le groupe EFINOR est une Joint-Venture créée en 2018 sous l’impulsion de la Région Normandie. La co-entreprise vise à soutenir le développement de l’activité hydrolienne en région.

La Normandie offre un environnement exceptionnel pour le développement d’un tel projet avec la présence du courant « le Raz Blanchard ». Localisé à 15 miles nautiques seulement du port de Cherbourg (zone française et anglo-normande), ce courant est l’un des plus énergétiques au monde. Son potentiel est estimé entre 3 et 5 GW.

Depuis juillet 2019, un travail collectif avec des partenaires européens de la zone du programme Interreg France Manche Angleterre, dans le cadre du projet TIGER (Tidal Stream Industry Energiser) est mené. Ce projet européen ayant pour leader ORE Catapult (18 partenaires) bénéficie d’un budget total de €45.4m (€29.9m FEDER) sur 4 ans (jusqu’en juin 2023).

Fabrice LEPOTIER a rappelé que :

” en tant qu’acteur industriel local, possédant une connaissance et expertise déjà reconnues au service des énergies bas carbone, avec des infrastructures dédiées à proximité directe de la mer, nous estimions avoir un rôle à jouer au profit de ce projet innovant.
Ce projet, je l’espère, c’est l’opportunité d’une nouvelle filière bas carbone en Normandie“.

Partager cet article